AGDE : 2600 ANS D’HISTOIRES

Celle que l’on avait surnommée « Agathe Tyché » signifiant la bonne fortune est en fait une des plus anciennes cités de France. Fondée par les Grecs au VIe siècle avant notre ère, cette perle noire de la Méditerranée, construite en roche basaltique, témoigne fièrement d’un passé historique qui s’est enrichi au fil des siècles avant de devenir le centre ville de la première station touristique de France. Alors, aux plages du Cap s’ajoutent deux hauts lieux du tourisme reconnus : le fleuve Hérault et le Canal du Midi reliant les deux mers, l’Atlantique et la Méditerranée. L’ouvrage voulu par Louis XIV et réalisé par Paul Riquet, est classé par l’Unesco au patrimoine mondial de l’humanité.

LE CAP D’AGDE : LA MÉDITÉRRANNÉE CAPITALE

Dans le cadre de la mission interministérielle qui avait pour but de donner naissance au Cap d’Agde, le premier quartier qui fut amené sur les fonts baptismaux a été justement celui du Centre Port. Dès 1969, le port Saint-Martin vit le jour et il constituait la première étape de ce qui allait devenir en quelques décennies, la première station touristique de France.

LE GRAU D’AGDE : UN VILLAGE DE PÊCHEURS

Tout au long de l’année, le Grau d’Agde accueille ses nombreux adeptes tant il est agréable de s’y promener aussi bien sur la rive du fleuve et jusqu’au bout de la jetée que sur le front de mer. Front de mer qui, tout au long de l’hiver 2012, a été le théâtre d’importants travaux de rénovation.

LA TAMARISSIERE : UNE ÉTAPE FAMILIALE

La Tamarissière avec le Grau d’Agde sont les deux quartiers qui encadrent l’embouchure de l’Hérault. Le fleuve prend sa source dans les Cévennes au Mont Aigoual. Mais, c’est ici, qu’après un parcours de 160 km, il se jette dans la Méditerranée. Ici, pas d’urbanisation…

 

top