rezultate liga 1 romania omnibet clasament liga 1 romania

L'édito 2018

Home » Les éditos » L’édito 2018

Chaque année, à la même époque, au moment de prendre notre plume pour rédiger l’Edito du magazine, notre petit comité rédactionnel se réunit pour échanger, discuter et élire un événement qui aura marqué l’année écoulée et qui sera le fil conducteur de notre narration. Aussi, si l’an passé nous y avons évoqué la politique et son élection présidentielle ou les tragiques événements terroristes il y a deux ans, l’unanimité s’est rapidement faite cette année sur le sujet à aborder : il nous fallait revenir sur la disparition de Johnny !
Car si l’événement a profondément marqué tous les Français, il nous a encore plus intimement marqué à nous, car l’histoire, la saga de Johnny était étroitement liée à notre petit pays Agathois. 20 ans de vie commune entre Johnny et Laetitia depuis leur mariage en 1996 ont amené notre rockeur préféré à régulièrement séjourner au Cap d’Agde.
Mais de fait, et pour faire suite à la triste polémique concernant l’héritage de la star, polémique qui a fini par éclipser l’émouvant hommage national qui lui a été rendu, notre traditionnel Edito se transforme cette année en «billet d’humeur».
Sans tomber dans le piège du manichéisme, ou tout est soit bien soit mal sans la moindre nuance, il nous est apparu primordial d’apporter notre petit éclairage sur les protagonistes d’un mélodrame que se plaisent à entretenir certains médias. Un mélodrame qui à chacun de ses épisodes ternit plus encore l’image de familles pourtant en deuil.
Ce manque d’humanité et de pudeur – des mots qui caractérisaient pourtant à merveille Johnny lui-même – nous a poussé à sortir de notre habituelle réserve.
Nous réagissons car nous ne reconnaissons pas derrière les traits tirés par les médias, des gens qui ne sont pas nos proches, mais des gens que nous connaissons tous bien ici en pays Agathois : la famille Boudou. Il nous est apparu nécessaire, non pas de prendre la défense de Laetitia, « Dédou », Grégory ou « Mamie Rock » (leurs avocats le feront sans doute mieux que nous), mais simplement de les décrire comme nous les connaissons : une famille de gens simples, travailleurs, sympathiques, sportifs et dont la réussite n’a pas changé le comportement auprès des leurs ici au Cap d’Agde. Loin, très loin de l’image d’un clan d’entremetteurs ou d’escrocs que laissent planer certains à leur encontre. Les Boudou, juste un clan avec pour parrain un André façon Coppola ?  Non, juste une famille dont on oublie trop vite qu’elle est marquée par le deuil, la perte d’un mari et ébranlée par l’image négative que l’on dresse d’elle. Et l’Amnésia une simple machine à fabriquer du cash?
Que nenni ! Plutôt une machine à fabriquer du rêve ! Un lieu où nous sommes sortis, où nos enfants sortent et où peut-être nos petits-enfants sortiront. Une institution, un temple de la fête, qui fait aujourd’hui un peu partie de notre patrimoine local. Un endroit que certains visitent comme un monument ; meilleur club de France pour certains, d’Europe pour d’autres, l’Amnésia attire derrière ses platines les plus grands DJ et artistes de la planète musicale : Bob Sinclar, David Guetta, Steve Aoki et DJ Shake y ont leurs habitudes. Et nous en sommes fiers.
Mais la machine à rêves c’est surtout notre petit coin de paradis Agathois, la mer, le soleil, la nature, on vous y attend! Alors fini le mauvais temps, les tracas, le travail, rejoignez-nous, vous êtes nos invités !
Pour que vous vous sentiez chez vous à peine vos valises posées Cap Infos s’occupe de tout, vos loisirs, vos sorties, vos envies. Simplement profitez, du bleu de la mer, de la caresse du soleil au moment de l’apéro, découvrez, rencontrez, paressez, abandonnez-vous, ne faites plus rien, juste suivez le guide !

Bonnes vacances à tous, paix à vous, et paix à toi Johnny !

COUVERTURE_CAPINFOS_2018.indd

Comments are closed.