L’édito 2019

Édition 2019/20

Comme vous Stéphane Bern s’intéresse au Cap d’Agde  !

Stéphane Bern, c’est pour son Fort Brescou, choisi par le loto du Patrimoine édition 2019, afin de répondre à son besoin urgent de restauration.
La seule île entre Collioure et Marseille, ancienne prison d’État érigée en 1584 à l’entrée du port, vous rouvrira peut-être ses portes…

Et vous? C’est la ville historique, reposante, dynamique, dépaysante, familiale ou festive qui vous fait choisir le Cap d’Agde?
En tous cas, notre station balnéaire évolue, se mue et se transforme. Comme la société dans laquelle nous vivons, «  elle  » s’adapte.
Un des plus gros chantiers publics en cours dans toute l’Occitanie a transformé l’entrée principale du Cap d’Agde, alors que le Grau assume de mieux en mieux son statut de « petit port  tranquille » et que le centre-ville d’Agde continue à s’animer quotidiennement tout l’été.
Oui, le Cap aborde son demi-siècle sous le signe de la métamorphose.
Bien plus qu’un lifting de quinqua, il est désormais équipé d’un vaste et moderne Palais des Congrès digne de ce nom, d’un casino Barrière qui trône à l’entrée, et d’un nouveau quartier qui entoure la bulle d’accueil de l’office du tourisme, passerelles pédestres et parking compris. Un nouveau trait d’union vers les quais du centre port.
L’Île des Loisirs amorce sa transformation, le mail de Rochelongue excelle dans la qualité de ses animations et ses commerces, le Môle, la Roquille, l’Île des pêcheurs et le Vieux-Port ronronnent…
Les professionnels du nautisme vous proposent le meilleur de la mer et des loisirs nautiques, les plagistes et restaurateurs agrémentent le cadre qui nous entoure.
Le Cap et ses quartiers vous accueillent entre traditions et nouveautés.
Le village naturiste toujours chaleureux, un tennis, un golf 27 trous, un centre aquatique, un aquarium, et des acteurs privés qui savent vous distraire… Quel que soit votre rythme de jour comme de nuit, ici, vous pouvez faire confiance aux partenaires de vos vacances que vous croiserez au fil de nos pages.
Oui, le Cap d’Agde change, comme la société.
La station balnéaire adossée à la ville d’histoire apprend aussi à s’adapter aux chemins virtuels. Et les acteurs de la vie locale œuvrent à lui faciliter la tâche dans la vie réelle.

Que le jaune redevienne synonyme de soleil et d’apéros, peu importe la couleur du gilet dans la voiture! Bel été avec nous.

Paul-Éric Laurès