L'ÉDITO 2020

«On ne savait pas»

On ne savait pas qu’il y avait autant de virologues, épidémiologistes, infectiologues et autres médecins, professeurs, réanimateurs disponibles pour les médias, et pas toujours d’accord entre eux !
On ne savait pas que le métier de journaliste imposait désormais de contredire un spécialiste.
Il est vrai qu’on ne savait pas non plus qu’un virus invisible paralyserait la société, mettrait le monde de l’homo économicus entre parenthèses.
On ne savait pas que du jour au lendemain, «métro-boulot-dodo» se transformerait en «du lit à l’ordi» pour des milliers de gens stressés, constatant qu’ils n’étaient pas indispensables au fonctionnement de la société.
L’humanisme de proximité s’est mis en lumière, en ville, à la campagne, et même en bord de plage.
Tout ça existe, maintenant on le sait !

Chez nous, à «distanciation sociale»,
on préfère « espacement physique», plus convivial,

et, on vous invite à décrypter le langage des sourcils imposé par le port du masque, plus cordial.
Vous allez côtoyer des gens d’ici, être accueilli chez des commerçants adaptés à prendre la vie du bon côté ! C’est familial !
On sait aussi qu’il ne sera pas nécessaire de désinfecter les grains de sable ou de changer l’eau de mer toutes les heures pour profiter des plages.
Nul besoin non plus de remplacer les toboggans d’Aqualand après chaque passage.
On sait aussi que si une nouvelle vague de virus arrive, les embarcations sont nombreuses ici pour y échapper cet été.
Sérieusement, nous avons traversé ce printemps une période inédite, stupéfiante et marquante pour chacun d’entre nous, alors au gré de vos journées, au fil de vos soirées, profitez en, encore mieux qu’avant !

Paul-Eric LAURES

LES GRANDS RENDEZ-VOUS DE 2020

Chargemente en cours de…

LE CARNET D'ADRESSES

Chargemente en cours de…

LES RÉSULTATS DES JEUX 2020

Chargemente en cours de…