L’édito 2022

Beaucoup d’entre nous ont oublié la panique d’automne, lorsque la plupart des réseaux dits sociaux ont cessé de fonctionner. Quelques heures sans accès à Facebook, Instagram, Messenger, Whatsapp, et, plusieurs millions d’êtres humains aux 4 coins de la planète mis en mode chaos. Quels que soient leurs âges, leurs conditions sociales, pourvu qu’ils utilisent un smartphone.
Beau paradoxe!! Marc Zuckerberg, big boss des outils en panne, s’est exprimé via son principal concurrent Twitter, pour expliquer que tout allait rentrer dans l’ordre, que c’était une petite panne sans importance.
Et comme par hasard, l’homme le plus riche du monde vient de racheter à prix fort le Twitter en question! Les limites de « l’homo économicus » repoussées, et un constat concret de dépendance à la vie virtuelle…sans conséquence ?
Quoi qu’il en soit, les amateurs de pages et de presse papier n’ont pas vu leur vie remise en question, et Cap Infos en profite pour remercier la proximité bien réelle de ses annonceurs, partenaires et lecteurs qui font vivre ce guide essentiel depuis 39 éditions sans interruption, et sans panne technique, merci aussi aux imprimeurs.

Thomas Pesquet, un français dans l’espace qui a brillé aussi dans la lumière des médias.
En matière de performances tricolores, d’autres « extra terrestres » portent le pays vers les sommets, certes plus discrètement dans les yeux et les oreilles du grand public.
Cet automne, Fabio Quartararo, un Niçois de 22 ans est entré dans l’histoire du sport mécanique en étant le 1er français champion du monde de MotoGP, la catégorie reine des 2 roues. Quasi simultanément, le haut Alpin Sébastien Ogier remporte son 8ème titre de champion du monde des rallyes autos. Ces deux là aussi tutoient les étoiles !
Ici, le public aime bien rejoindre les passionnés de moteurs, surtout pendant les rassemblements qui s’organisent via les clubs associatifs locaux soutenus par la municipalité, et une poignée de dynamiques commerçants partenaires.
Les participants viennent nombreux, et souvent de loin, pour faire rouler les mécaniques, animant l’espace un week-end ou une semaine entière. Brescoudos Bike Week, Meeting Cox, Cap Rétro, la folie Deuche…la ville vrombit souvent en début et fin de saison !

Et pendant que les territoires des Alpes du Sud ont émis en début d’année une intention de candidature pour organiser les Jeux Olympiques d’hiver en 2034 ou 2038, Agde confirme être « Terre de Jeux 2024 » et Centre de Préparation aux JO de Paris.
Retenu pour servir aux équipes internationales, le Cap d’Agde verra son dynamique centre nautique et son Centre Internationnal de Tennis se transformer en bases d’entraînement pour les teams de tennis handisport et valide, ainsi que pour les activités nautiques.
Et c’est en toute logique qu’Agde entretient et développe ses atouts sportifs, matériels et humains, sans oublier de valoriser l’existant.
Pour preuves, le nombre de manifestations nautiques organisées avec brio, l’évolution fulgurante du Centre International de Tennis avec ses nouveaux équipements à disposition depuis cet hiver, et l’arrivée de Mike Lorenzo Véra, une des locomotives du golf français aux commandes de la nouvelle académie de golf dès ce printemps.

Des bonnes nouvelles, pour mieux se rappeler qu’il n’y a pas si longtemps, un virus a mis la plupart des habitants de notre planète en cage comme des oiseaux, enfermés comme des poules, puis alignés comme des sardines avant de ressentir, au mieux, la piqûre d’un moustique pfizer, une nouvelle espèce parmi d’autres !
Mais ça, c’est du passé, et pour rester dans le bestiaire, passons donc l’été à frétiller comme des gardons, à chanter comme des cigales, des nuits à dormir comme des loirs, bref, soyons heureux comme des poissons dans l’eau.

Paul-Eric Laurés

Une 39ème édition de Cap Infos dédiée à la mémoire de Jacques Fresse et Georges Renault.