«On le sait désormais»

On sait qu’un virus peut tout chambouler partout sur la planète, 
tout figer dans nos vies, imposer à la société de tout compromettre, pour des raisons de santé.
Tout faire évoluer aussi, terreau évident d’une vie désormais différente.

Novembre 2020 aurait été le mois le plus chaud de l’histoire sur terre depuis que les températures sont mesurées, alors que certains centres de villes Françaises ont eu très chauds quelques samedis cet hiver.
La planète Mars a désormais été foulée par un robot propulsé à l’hydrogène.
On dit atterrir et alunir, mais pas encore “amarsir”, pas même sur les chaines d’infos … 
Des faits d’hiver, comme chaque année, mais là, voilà l’été !

Après le repas Français en 2010, la bière Belge en 2016 ou la pizza Italienne en 2017, le couscous du Maghreb est depuis quelques mois sur la liste du patrimoine immatériel de l’UNESCO.
Chez nous, l’huitre de Méditerranée a désormais son label, gage d’une qualité enfin reconnue, la criée aux poissons du Grau d’Agde est toujours la seule dirigée par une femme dans l’hexagone, et les vignerons continuent à donner le meilleur de la vigne à travers l’agglomération.
Preuves à l’appui en découvrant leurs produits.
Le bâtiment de la cave coopérative d’Agde, érigé en 1936, laisse maintenant sa place a une résidence, ce qui n’empêche pas les caves Richemer d’accueillir le public un peu plus loin et à Marseillan, dans un écrin tout neuf.
Au Cap, ça bouge, Le Sablotel, construit en 1973 dans le quartier du Mole, est désormais transformé en appartements.
Vers l’avant-port et les falaises, la covid a achevé l’Aquarium du cap d’Agde, désormais fermé.
Au Centre port, l’avenue des sergents continue sa mue avec un poste de police mixte tout neuf, une station-service rénovée, un gros programme immobilier bientôt terminé et ses commerçants souvent ouverts à l’année.
Face à la pinède des arènes en allant vers le village naturiste, le dôme qui abritait les courts couverts de tennis depuis 1976 a disparu, bientôt remplacé par une nouvelle structure qui accueillera terrains de tennis et de padel.
Il y a désormais 70 km de haies arbustives à entretenir au Cap d’Agde, le vert est bien d’actualité !

Ici, les habitants, comme vous, se sont adaptés, et comme chez vous, les artisans, commerçants, et autres acteurs associatifs ont été stupéfaits par ce qui s’est passé, tous les services des collectivités ont été sur le pont glissant d’un navire en galère pour adapter le cap de leurs missions au gré des directions imposées par l’évolution sanitaire.
Cap Infos, grâce à ses fidèles partenaires, a la prétention de vous guider vers des vacances et des accueils de qualité pour la 38ème année.
On le sait désormais, voici un an que nous pouvons réaliser à quel point il est urgent d’en profiter, D’avoir envie, de donner envie, à des gens en vie.

Bonnes vacances, prenez du bon temps …

Paul-Eric LAURES